Le fleuve est ourlé de jolis établissements, souvent d’anciennes quintas, propriétés viticoles parées ou non d’étoiles. Du barrage au delta, descente du fleuve depuis Porto.

Le Douro suit son cours sur plus de 600 km en Espagne avant de passer la frontière portugaise pour parcourir ses 300 derniers kilomètres. Multipliant les méandres entre les vallées étroites couvertes de vignobles et son embouchure atlantique près de Porto, il se pare de telles splendeurs qu’en 2001 l’Unesco a inscrit cette portion du Haut Douro au Patrimoine mondial.

Que l’on suive ses contours en bateau, en voiture ou avec le train historique de 1925, remis en activité récemment, pour se rassasier des paysages les plus beaux au monde, on se pose sur ses rives en de jolis hôtels, souvent d ‘ anciennes quintas, propriétés viticoles parées ou non d’étoiles. Descente du fleuve du barrage au delta.

Hôtel Parador, Santa Catarina

Si la déco est «dans son jus», la cuisine y est délicieuse et l’accueil fabuleux. Photo presse

À 290 km de Porto, première escale à Miranda do Douro, ville frontière, surplombant le fleuve, le grand barrage d’Aldeadávila et longeant le parc naturel international. Le quatre-étoiles Santa Catarina comme un panoramique XXL englobe d’un seul regard le fleuve, le barrage, les collines et même l’Espagne, à côté. On reste scotché sur la terrasse de sa chambre ou du restaurant à scruter ce paysage, promesse de découvertes d’amont en aval. Ce parador, construit par le gouvernement à la fin des années cinquante demeure dans «son jus» d’où ses douze chambres et suites un rien datées mais spacieuses et confortables. Le propos se loge ailleurs, dans l’environnement fabuleux et la ville moyenâgeuse avec sa cathédrale.

Le plus: le personnel adorable et efficace, le restaurant délicieux avec vue sur la vieille ville.

À partir de 40 € hors saison, suite 80 €, jusqu’à 80 et 120 € en haute saison. Hôtel Parador, Santa Catarina, Largo da Pousada s / n, 5210-183 Miranda do Douro. Tél. : +351273431 00.

Hôtel Rural Quinta do Pego

La Quinta do Pego est un quatre étoiles sans chichi au cadre hors normes. Photo presse

À 180 km de Porto, dix chambres seulement dont les terrasses narguent la vallée. Même si certaines souffrent d’une surface mini, on vote pour parce que c’est le genre de quatre-étoiles, sans chichi, au cœur d’une nature hors normes avec un personnel d’une extrême gentillesse. Le soir, les convives échangent leurs bons plans dans le salon blanc autour d’un verre après un ultime plongeon rafraîchissant dans la piscine avec vue.

Le plus: la possibilité de déjeuner et dîner sur place, en prévenant la veille, le parking gratuit et le buffet délicieux du petit déjeuner.

À partir de 170 € avec petit déjeuner, jusqu’à 230 €. Hôtel Rural Quinta do Pego, Valença Do Douro, Tabuaço. Tél. : +351 254 730 070.

Quinta da Pacheca, Wine House Hotel

Dans le jardin, les foudres se prêtent à un séjour romantique à deux. Photo presse

À 170 km de Porto, au cœur des vignes, près de Lamego, ville historique aux nombreux vestiges, cette propriété viticole se double désormais d’une activité hôtelière avec ses 15 chambres et suites. Dans la maison de maître du XVIIIe siècle restaurée avec soin, les grandes chambres se parent de mobilier et d’étoffe XVIIIe. Dans le jardin, des foudres, énormes barriques en bois apparues au XVIe siècle, prolongés de terrasse, aménagés avec goût, se prêtent à un séjour romantique à deux. Petit déjeuner en chambre ou buffet pantagruélique, tel est le dilemme du matin. Quinta da Pacheca, répertoriée comme domaine agricole depuis le XVIIe siècle, a été le premier en 1995 à produire au Portugal du Sauvignon blanc. Balades dans les vignes, dégustation, initiation à l’œnologie sont évidemment au programme.

Le plus: excellent restaurant gastronomique avec vue et le spa Elemis.

À partir de 160 € en basse saison, 200 € en haute saison. Quinta da Pacheca, Rua do Relógio do Sol, 261, 5100-424 Lamego. Tél. : +351 254 331 229.

Hôtel Delfim Douro

Un quatre-étoiles contemporain face au Douro. Photo presse

À 128 km de Porto, non loin de Lamego, les 42 chambres de ce quatre-étoiles contemporain concernant le Douro sinuant en contrebas. Spectacle changeant au rythme du soleil et des nuages ​​qui des terrasses et des balcons du Delfim ravit les hôtes. Design mesuré, de bon aloi, literie de qualité, salles de bains parfaites réparent vite esprit et corps que chahutent parfois les routes en lacets suivant les berges. La piscine s’ajoute également au plaisir du séjour. Le personnel s’applique à répondre, avec gentillesse, au moindre désir des clients, un atout plus qu’appréciable.

Le plus : un minispa pour retrouver la forme et un restaurant de bonne qualité.

À partir de 80 € en basse saison, 160 € en haute saison. Hôtel Delfim Douro. Quinta do Loureiro, 5100-758 Samodães, Portugal. Tél. : +351 254 960 000.

Lamego Hotel & Life

Décoration sommaire mais de bon goût. Photo presse

À 117 km de Porto et trois kilomètres du centre de Lamego, ce quatre-étoiles, récent, de 98 chambres, domine la vallée du Douro. Il occupe le cœur d’une propriété agricole et viticole de cinq hectares toujours en activité avec vignobles, oliveraies et jardins.
Dans les chambres vastes et lumineuses, la décoration et le mobilier succincts mais de bon goût participer à créer une atmosphère amical. Bien équipé, niveau loisirs avec ses deux piscines, extérieure et intérieure, sa salle de fitness, son sauna, cet hôtel contente tout aussi bien les couples que les familles. Le chef Nuno Ricardo privilégie à sa carte les produits locavores et les recettes locales. Idem pour le petit déjeuner avec charcuterie et fromages régionaux.

Le plus : le grand salon bibliothèque, le bar mais aussi le parking gratuit.

À partir de 102 € en basse saison, 175 € en haute saison. Lamego Hotel & Life, R. de São João, 5100-183 Lamego. Tél. : + 351 254 656 171.

Maison Vintage

Les grandes chambres claires cultivent l’esprit XVIIIe. Photo presse

À 100 kilomètres de Porto, sur les rives du fleuve et tout près de la gare de Pinhao, l’ancien domaine viticole du XVIIIe siècle, devenu hôtel 5 étoiles aux prix mesurés, ouvre ses 45 chambres et suites sur le Douro. Ses propriétaires cultivent avec bonheur le style XVIIIe dans toutes les pièces et notamment les chambres grandes claires. Les plus agréables se parent de balcon avec vue. Son restaurant, le Rabelo, est une des bonnes tables de la région.

Le plus : la piscine extérieure, le court de tennis, les escapades fluviales sur mesure et les visites privées des vignobles alentour.

Chambre à partir de 135 € avec petit déjeuner et cocktail offert en basse saison, 240 € en haute saison.
Vintage House, Rua Antonio Manuel Saraiva, Pinhao. Tél. : (+351) 254730230.

Vallée royale du Douro

Un hôtel contemporain à l’accueil plus que parfait. Photo presse

À 60 kilomètres de Porto, cet hôtel contemporain, un peu déconcertant et froid côté architectural et décoration, oriente ses soixante-dix chambres vers le fleuve. Préférer, pour une vue plus époustouflante, celles placées dans les étages supérieurs. L’accueil plus que parfait et les nombreuses activités que coordonnent, à la demande, les concierges, justifient un séjour d’une ou deux nuits. Trois formules de restauration sur place: le Palato d’Ouro, conventionnel et régional, le Ruby bar pour grignoter et l’Aquabar avec une carte végétarienne.

Le plus: le spa au dernier étage avec vue, la piscine et son bar sur le rooftop.

À partir de 138 € avec le petit déjeuner en basse saison, 175 € en haute saison. Vallée royale du Douro, Lugar de Portela do Rio, Baião. Tél. : +351 255 070 900

Douro41, Hôtel & Spa

Un 5 étoiles du XXIe siècle ou chaque détail est pensé pour faciliter la vie des hôtes. Photo presse

À 40 km de Porto, le fleuve perd un peu en majesté mais suivre son cours reste captivant. Le Douro41 Hotel & spa avec ses espaliers, ses terrasses et balcons joue les amphithéâtres au-dessus des eaux. Lignes pures, design de Christina Jorge Carvalho inspiré de Le Corbusier privilégiant le confort, l’espace, la nature environnante. Rien n’entrave la vue, ni dans les 43 chambres, ni dans les espaces communs. Bref un 5 étoiles du XXIe siècle ou chaque détail est pensé pour faciliter la vie des hôtes. Avec une attention toute particulière portée aux piscines intérieures et extérieures, chauffées et panoramiques, au spa accueillant la jolie marque irlandaise bio, Moss of The Isles, et au restaurant de chef Ricardo formé en France à l’école Ferrandi.

Le plus : la piscine du spa accessible à certaines heures aux moins de 12 ans, le Terra Bar, animé et ses cocktails.

À partir de 132 € en basse saison, 175 € en haute saison. Douro41, Hotel & Spa, Estrada Nacional 222 km 41, Vista Alegre, Raiva. Tél. : +351 255 690 160.

1872 River House

Si les chambres avec vue sont formidables, celles qui sont privées ont l’avantage d’être plus silencieuses. Photo presse

De méandre en méandre, le Douro parvient à son embouchure, se prélassant dans Porto, traversant entre autres le quartier historique de la Ribeira où cet hôtel de poche, huit chambres, se perche sur sa rive droite pour le plus grand plaisir de ses hôtes. Demeure de caractère en pierre datant de la fin du XIX siècle, elle recueille les suffrages enthousiastes de celles et ceux y séjournant. Accueil sur-mesure, chambres très personnalisées et silencieuses, attentions de chaque instant. Comme à la maison, mieux qu’à la maison! Idéal pour récupérer après un périple ou simplement découvrir la ville. Si les chambres avec vue sont formidables, celles qui sont privées ont l’avantage d’être plus silencieuses. Et leurs occupants apprécient, comme les autres, des terrasses communes dans le jardin pour prendre un verre, leur petit déjeuner ou un repas sur le pouce.

Le plus : l’accueil très amical et attentionné avec porto et sorbet, le plateau de pastels de Nata dans les chambres.

À partir de 144 € en basse saison avec petit déjeuner généreux, 180 € en haute saison. 1872 River House, Rua do Infante D. Henrique, 133 – 4050-298 Porto. Tél. : +351 961 172 805.

The Artist Porto Hotel & Bistro

Mobilier chiné et œuvres d’art ponctuel les pièces de cet hôtel-école. Photo presse

Dans le quartier de Baixa, non loin de l’embouchure du Douro, une conclusion en beauté et épicurienne dans cet hôtel-école où s’entraînent et se spécialisent les étudiants de l’école d’hôtellerie et de tourisme de Porto. C’est dire le niveau d’exigence et d’excellence, l’ambiance jeune et plus que sympathique. Un vrai coup de cœur pour la table du chef Hugo Dias, les cocktails du B’Artist et surtout les 17 chambres au mobilier chiné et aux œuvres d’art provenant de l’ancienne Escola Artistica Soares dos Reis.

Le plus : dégustation de portos orchestrée par le chef avec accords mets-vins

À partir de 77 €, jusqu’à 250 € pour une suite.

The Artist Porto Hotel & Bistro, Rua da Firmeza, 49 – 4000-228 Porto. Tél. : +351 22013 2700

Avis :
4.6 out of 5 stars (4,6 / 5)
Catégories : Blog