Ce qu’il y a à savoir sur la RT 2020

2020 c’est pour bientôt ! Que se passe-t-il au niveau des nouvelles réglementations en matière de construction à venir ?

Les professionnels du bâtiment pourront intervenir pour vous conseiller sur la RT 2020 concernant les constructions neuves et qui sera applicable dès 2018 aux bâtiments publics.

La première Réglementation Thermique a été mise en place en 1974. Elle visait à réduire la consommation énergétique des nouvelles constructions. La norme RT 2012 est la dernière norme thermique en date avant le RT 2020. Elle fait suite aux normes RT 2000 et RT 2005.

Parmi les principales différences entre la RT 2012 et la RT 2020, on notera les limites de dépense énergétique. La RT 2020 va mettre en œuvre le concept de bâtiments à énergie positive, appelé aussi «BEPOS» au sein du Plan Bâtiment Durable. Ils sont ainsi qualifiés car ils produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment pour fonctionner. Alors que la RT 2012 correspondait à un plafond de 50 kWh/m²/an, à savoir la valeur moyenne du label BBC (bâtiment basse consommation), la RT 2020, impose, elle, que la production d’énergie soit supérieure à la consommation. La dépense doit donc être inférieure à 0 kWh/m²/an. Ce qui passe forcément par une limitation du chauffage, de la climatisation, de l’éclairage, de l’eau chaude sanitaire et de la ventilation notamment.

Comment cela fonctionne ?

L’habitation RT 2020 n’est autre qu’un habitat passif en plus performante. En effet, par exemple, une maison passive est une maison qui produit autant d’énergie qu’elle n’en consomme. La maison RT 2020, elle, doit dépasser ses besoins énergétiques grâce à la production d’énergies renouvelables. Le surplus d’énergie peut être renvoyé au réseau électrique public ou bien partagé directement avec le voisin.

Les murs, toits, voire fenêtres peuvent être mis à profit dans l’accumulation et la restitution de chaleur ou dans la production d’électricité. Pour cela, il faudra passer par l’efficacité énergétique de nos équipements mais aussi par une isolation thermique de grande efficacité. le but est d’orienter le consommateur vers le zéro gaspillage énergétique.

La réalisation d’habitat à énergie positive reprend les principes de la maison passive en y incluant en plus des éléments de production énergétique tels qu’une ventilation avec la récupération de chaleur sur l’air vicié, une captation efficace de l’énergie solaire de façon passive, des fenêtres de haute qualité, la limitation des consommations énergétiques des appareils ménagers, la récupération des eaux pluviales ainsi qu’une isolation thermique renforcée.

Il est nécessaire de supprimer les ponts thermiques au moyen d’une isolation par l’extérieur ou de la réalisation de façades désolidarisées de la structure du bâtiment par exemple. Des enveloppes du bâti plus performantes à venir et une gestion intelligente de l’énergie sont à prévoir. La domotique aura un rôle important à jouer.

Les innovations de la RT 2020

L’association d’une domotique à un réseau Smart grid, sorte d’Internet de l’énergie qui sert à orienter l’excédent d’électricité produite vers le besoin le plus proche. La domotique devient un aide pour vérifier sa consommation d’énergie et surveiller à ce que nous ne consommions pas plus que nécessaire. Aujourd’hui, grâce à nos téléphones, tablettes ou autres connexions sans fil, il est possible de contrôler la quasi totalité de son intérieur (l’extérieur aussi avec le portail par exemple).

Les normes de la RT 2020 sont très précises: la production d’énergie renouvelable devra couvrir les besoins énergétiques de la maison (bilan passif) voire les surpasser (bilan positif). Le but est d’atteindre les 20 % d’énergie renouvelable d’ici 2020 et de faire baisser les émissions de gaz à effet de serre.

Pour se faire la RT2020 recommande l’utilisation d’une énergie renouvelable au minimum dans la construction des maisons particulières : des capteurs solaires thermiques pour produire de l’eau chaude, le mode de chauffage, de panneaux photovoltaïques pour produire de l’électricité ou encore d’être raccordé à un réseau de chaleur alimenté par des énergies renouvelables à au moins 50 %, la liste n’est pas exhaustive.

Un moyen de produire de l’énergie en vue de la RT 2020 est aussi le solaire passif. L’énergie est captée par les parties vitrées installées selon l’orientation de la maison. Ainsi l’énergie solaire est stockée et accumulée pour chauffer l’eau par exemple ou produire de l’électricité.

Le concept de vitrage chauffant par exemple permet une fonction 2 en 1 avec des fenêtres qui font également radiateurs. Sa capacité d’isolation (seulement 7% de déperdition d’énergie) fait de lui un produit parfaitement adapté aux régions froides.

Les performances pourront encore être améliorées par la généralisation d’un éclairage à détection et des Leds. Le concept BEPOS passera également par l’utilisation de matériaux écologiques dans la construction type roche volcanique, bois, bloc béton en pierre ponce, brique de terre cuite/crue, ouate de cellulose, etc.

Combien ça coûte ?

Toute construction a un prix. Avec la RT 2020, ce qu’il faut voir ce sont les économies réalisées sur du long terme grâce aux matériaux utilisés et aux avantages qu’offrent la RT 2020.

Selon l’Ademe (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie ) « La maison passive présente un surinvestissement de 5 à 10% par rapport à une maison classique ».

Il existe des aides fiscales.

A l’aube de 2020, cette réglementation vise à garantir des bâtiments plus sains, plus confortables et plus économes en énergie. La RT 2020 ne concerne pas seulement constructeurs, architectes, ni maîtres d’œuvres mais bien le consommateur sur le long terme . Si les professionnels du bâtiment sont là pour garantir d’une construction plus saine et économe, grâce à des équipements performants, vous pourrez suivre et contrôler vos dépenses et productions énergétique de plus près.

Sources:

Sources:

IRL France

l’énergie tout compris

La RT 2020

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *