Ce qu’il y a à savoir sur le placage, le stratifié et le mélaminé

Qui connaît réellement la différence entre le placage, le stratifié et le mélaminé ? Que conseilllent les architectes d’intérieur et les décorateurs pour revêtir votre mobilier ?

Cet article vous éclairera sur les propriétés et l’utilisation de ces trois recouvrements en agencement d’intérieur.

Le placage

Le placage est une fine bande de bois qui fait 0,7 mm. Le placage est fait de bois véritable et conserve les nœuds, la couleur et les caractéristiques des grains du tronc de l’arbre dont il provient. Ce n’est donc pas une imitation du bois. Cette fine couche de bois est directement collée sur le meuble ou la surface qu’il vient habiller. Du fait de la qualité du vrai bois, les placages donnent un meilleur rendu visuel et qualitatif à l’apparence du meuble.

Cependant, comme il s’agit d’une très fine couche de bois celle-ci n’est pas très solide. Mais le placage résiste bien aux rayures et aux bosses.

Il est utilisé dans le revêtement de mobilier, du parquet replaqué, les revêtements muraux, …

Le stratifié

Le stratifié vient de son nom Formica. Or sous ce nom se cache l’entreprise américaine, qui fin des années 1940 à mis au point le procédé de la fabrication du stratifié. Cela fait 40 ans qu’on l’utilise au quotidien dans l’élaboration du mobilier.

Le terme « stratifié » correspond aux nombreuses couches superposées pour créer les strates pour faire ce matériau. Sont utilisés des feuilles de papier kraft imprégnés, des feuilles décoratives puis des couches de finition résistantes.

Le stratifié n’est pas un vrai bois. Il est alors possible de personnaliser les feuilles décoratives en y intégrant le motif désiré. Pour conserver l’aspect bois, les fabricants impriment des motifs de grains artificiels sur les couches de stratifié.

Le stratifié est résistant aux rayures et aux chocs. Il est robuste face à l’humidité et à la chaleur. Tout en étant résistant c’est un matériau qui reste souple.

On retrouve le stratifié comme revêtement mural, de plafond, de plan de travail, pour recouvrir les portes et le mobilier. Il est fonctionnel et décoratif.

Toutefois, il existe des solutions alternatives qui allient les qualités du stratifié et du placage bois : le stratifié bois (exemple : fabricant Oberflex).

Le mélaminé

Le mélaminé est un panneau fin à base de bois que l’on recouvre à chaud sur la surface du meuble et sous pression d’une feuille de papier imprégné de mélamine. La mélamine est une molécule chimique qui entre dans la composition des résines. On colle le mélaminé sur du MDF ou des panneaux agglomérés.

Il existe différents aspects de finition : le mat, le brillant, le satiné, le grivé, le soft, structuré bois.

Le mélaminé est moins résistant que le stratifié et offre plus de défauts : pas assez résistant pour être mis dans une pièce humide, les tâches (eau, café) s’imprègnent sur la surface, peu résistant aux rayures et à l’usure.

Par contre son prix est intéressant. De plus, il est rigide et solide et résistant à la chaleur.

Pour avoir de la bonne qualité, la préférence se portera sur le placage bois, bien que plus onéreux que le stratifié. Ce dernier a un bon rapport qualité/prix et à l’avantage de pouvoir être décliné en une multitude de motifs. Quant au mélaminé, il en existe de qualité supérieur mais n’offrira en autant cas les qualités et les caractéristiques que le stratifié ou le placage bois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *